Que contiennent réellement nos épices ?

Publié le 4 mai 2017

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de ces petits pots qui nous permettent d’aromatiser nos plats. Depuis mon passage au bio, je ne m’étais jamais posé de questions sur ce que pouvaient contenir mes épices. J’en avais de toutes les marques différentes et j’aimais la choisir en faisant tourner mon carrousel. Pourtant, il y a eu un changement suite à la lecture du livre de Christophe Brusset. Dans un chapitre, il raconte ce qui se passe un matin lorsque son boss énervé l’interpelle. La faute à une livraison provenant d’Inde qui contenait 100 tonnes de piment polluées par des crottes de rats. N’arrivant pas à trouver une solution pour “s’en débarrasser” sans perdre d’argent, il lui demande de régler ce problème. Christophe Brusset après réflexion lui propose de tout broyer finement, car il y a une faille dans les contrôles alimentaires. Ils peuvent se permettre à une tolérance jusqu’à 0,5% de matière étrangère. Finalement, le piment à base de crotte sera mélangé au piment normal, jusqu’à atteindre un taux autorisé. Comme on pouvait s’y attendre, ce n’est pas la seule épice à qui sait arriver !

Les autres épices

D’abord, Christophe Brusset parle du  ras el hanout ,un mélange d’épice très utilisé dans les tajines qui n’a pas de véritable recette. On retrouve alors à l’intérieur des résidus de nettoyage des machines ou des noisettes infestées d’insectes. Ensuite, il parle du poivre moulu fabriqué à base de grains de poivre broyés et de pinheads. Ce sont les coques vides des grains de poivre qui n’ont aucun goût, mais qui permettent de remplir le contenant et de faire des économies. Puis, vient le tour des herbes de Provence qui ne proviennent non pas de France, mais du Maroc ou de Tunisie. Elles sont un mélange de feuilles d’olivier et de sumac. Il faut reconnaître qu’elles ressemblent à l’origan, mais avec le goût en moins bien sûr. Enfin, on en apprend un peu plus sur la fabrication du safran, une épice qui coûte très chère. Une fois de plus, l’industrie préfère utiliser des fleurs de carthame et des briques pilées pour la couleur.

épices

Mes alternatives

Je t’avoue qu’après avoir fini ce chapitre, j’étais dégoûtée des épices et regardée d’une autre manière mon carrousel. Pour commencer, je n’avais plus envie d’utiliser mon poivre moulu, mais il me fallait un poivrier. En surfant sur la toile, je suis tombé sur un duo salière/poivrier de la marque Peugeot. Leur gamme Peugeot Paris u’Select est fabriquée à base de bois de hêtre et d’un mécanisme en acier garanti à vie. Sans aucune hésitation, je l’ai commandé ! La qualité est superbe et l’ensemble donne un bel effet sur la table à manger. Pour finir, je te propose mes cinq solutions pour continuer à utiliser des épices sans craindre leurs compositions. 

épices

Et toi, utilises-tu des épices dans tes plats ?

9 commentaires

  • BeautesantedeVal 4 mai 2017 à 14 h 03 min
    Merci la miss, pour ces bonnes adresses épices et Bio !
    Répondre
  • cocotte2908 5 mai 2017 à 5 h 52 min
    Ton article me laisse bouche bée! Moi qui adore les épices… l’idée des crottes de rats et des cafards me dégoûte carrément ! Je fais assez attention à ce que j’achète mais j’avoue ne m’être jamais méfiée des épices ! Je pense que je vais me tourner vers des produits bio également !!!
    Merci pour ces infos !!!
    Répondre
    • My Lifestyle & Travel 5 mai 2017 à 7 h 55 min
      J’ai eu la même réaction que toi, tu aurais vu ma tête en voyant ce chapitre ! lol Au moins je me dis que maintenant, on sait 😀
      Répondre
  • lessen-ciel.com 11 mai 2017 à 16 h 26 min
    Merci pour ce post… j’utilise bio Et surtout La marque Cook mais je ne fais pas confiance aux maraîchers ! Bel après midi et bienvenue sur mon blog
    Répondre
    • My Lifestyle & Travel 11 mai 2017 à 16 h 40 min
      Merci d’être venue faire un tour sur mon blog ! 😀 et bel après midi à toi aussi
      à bientôt, Emeline
      Répondre
  • Happy Swallow 8 août 2017 à 10 h 19 min
    Hello,

    Eh bien, honnêtement j’ignorais tout ça… Moi aussi, je vais regarder mon carrousel d’un autre oeil 🙁

    Répondre
    • Emeline 8 août 2017 à 10 h 37 min
      Coucou Julie,
      Je comprends que cet article puisse changer ta vision de ton carrousel.. j’ai eu la même réaction. Le principal c’est qu’ils existent des alternatives pour nous permettre de continuer de mettre des épices dans nos petits plats 😀 😀
      Bonne journée et à bientôt
      Répondre
  • Vayron-Laurent 23 novembre 2017 à 10 h 57 min
    Hello Emeline,

    OMG des crottes de rats, des résidus BEURK BEURK BEURK… je suis dégoutée…

    J’utilise des épices BIO depuis qq mois mais j’ai consommé des épices “normales”. Au secours !!!!!
    Ca me conforte dans l’idée de passer sur une alimentation exclusivement bio…

    Merci beaucoup pour toutes les info et conseils.

    Gros bisous et bonne journée,
    Christèle

    Répondre
    • Emeline 23 novembre 2017 à 11 h 00 min
      Coucou Christèle,

      Tu aurais vu ma tête lorsque j’ai lu ce chapitre de son livre, j’étais complètement dégoûté aussi ! Au moins maintenant, on sait, alors à nous de ne plus nous faire avoir 😀

      Gros bisous et bonne journée

      Répondre

Laisser une réponse