oreille décollé

Oreilles décollées : ce complexe qui peut gâcher son enfance

Publié le 11 septembre 2017

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un sujet qui touche 5% des français. Les oreilles décollées peuvent être un réel complexe en grandissant. Lorsque j’étais au collège une très bonne amie à moi avais malheureusement cette particularité, tout le monde, l’appelait dumbo l’éléphant. Son regard face aux critiques m’a réellement touché, je n’avais qu’une envie, c’était de la protéger. Un jour elle en a eu assez et a pris la décision avec ses parents de se faire opérer. Cette étape lui a permis de reprendre confiance en elle et de ne plus avoir honte de montrer ses oreilles. C’est pourquoi, je voulais partager avec toi ces deux solutions si ton bout’chou est dans cette situation.

oreilles decollees

 

La coupe de cheveux

On le sait tous lorsque l’on est complexé par un trait de notre physique, nous avons qu’une envie, c’est de le cacher. En se rendant chez un coiffeur, il pourra l’aider à trouver une coupe adaptée pour s’accepter plus facilement. Jouer avec la longueur de ses cheveux ou sur des accessoires pour attirer l’oeil autre part, voilà le secret. Des bandanas ou des casquettes pourraient être à ce moment-là ses meilleurs alliés. Pour aller plus loin, j’ai trouvé des exemples de cinq jolies coupes de cheveux qui pourront l’aider à reprendre confiance en lui. Si malgré tous ses efforts, bout’chou n’arrive toujours pas à s’accepter, il reste une seconde option.

oreilles décollées

La chirurgie

Tout d’abord, il va falloir être patient jusqu’à la fin de la période de croissance du pavillon de l’oreille pour prendre une décision. De plus, il est important d’attendre que l’enfant est atteint son “âge de raison”. En effet, les enfants à partir de 7 ans uniquement peuvent envisager une opération pour un défaut de plicature de l’anthélix. Une chirurgie esthétique des oreilles décollées consistera donc à corriger ces deux malformations et permettra de replacer l’oreille correctement. Une fois l’intervention terminée, ton bout’chou devra porter un bandeau pendant plusieurs semaines afin de les protéger. Pour pouvoir en savoir plus à ce sujet, il faut prendre rendez-vous avec son médecin généraliste qui te guidera vers un chirurgien adapté. 

Bilan

L’enfance est la période qui fait rêver plus d’un adulte. Pourtant, elle peut signifier cauchemar et de nombreux pleurs pour d’autres. Le plus important est que cette décision vienne de lui-même et de le soutenir en cas de problème. Si des enfants se moquent constamment de son physique lorsqu’il va à l’école, tu le remarqueras. Son comportement changera (colère facile, perte d’appétit), bout’chou fera régulièrement des cauchemars ou n’aura pas envie d’aller à l’école. En plus, de jouer sur sa coiffure, tu pourras lui proposer une activité telle que le judo. En effet, ce sport peut lui permettre de se confronter à d’autres, s’affirmer et prendre de l’assurance. Enfin, le plus important est de savoir ce qu’il pense de cette particularité et trouver une solution en fonction. Maitre Zen a dit ” Ce que les autres pensent n’a aucune importance…ce que vous ressentez sur, vous-même est tout ce qui compte.”

Et toi, que penses-tu des oreilles décollées ?
*partenariat

10 commentaires

  • La parenthèse psy 11 septembre 2017 à 10 h 50 min
    Je dois être une originale mais j’ai toujours aimé les oreilles décollées. Mon compagnon en a et je trouve que c’est un atout charme !
    https://la-parenthese-psy.com/
    Répondre
    • Emeline 11 septembre 2017 à 16 h 28 min
      Coucou,
      Je trouve ça super que tu aimes les oreilles décollées 😀 En voilà un bel exemple pour ne plus être complexé de cette particularité !
      Merci et passe une agréable journée
      Répondre
  • Val 11 septembre 2017 à 12 h 23 min
    Coucou Emeline,
    C’est vrai que les enfants et les ados peuvent être cruels lorsqu’on a une particularité physique ! pas facile de vivre les moqueries et ce complexe des oreilles décollées peut virer au cauchemar ! l’idée de la coiffure est géniale et ça peut permettre de reprendre confiance en soi !
    Bisous et bel après midi
    Répondre
    • Emeline 11 septembre 2017 à 16 h 33 min
      Coucou Val,
      Merci pour ta remarque sur l’astuce des coiffures. J’espère qu’elle pourra servir à certains parents pour aider bout’chou à reprendre confiance en lui.

      Bel après midi à toi aussi et à bientôt

      Répondre
  • jessica 11 septembre 2017 à 13 h 04 min
    Et coucou! Pas toujours évident les complexes, mon fils en ce moment c’est “maman, je suis moche…”. Il en va de ces vêtements et de ces chaussures, qu’ils n’aiment pas toujours. Du coup, je pense qu’une discussion s’impose, j’ai l’impression qu’il a aussi quelques complexes bien que ce ne soit pas physique à proprement parlé. A très vite
    Répondre
    • Emeline 11 septembre 2017 à 16 h 37 min
      Coucou Jessica,
      Pauvre coquinou, je pense effectivement qu’une petite discussion lui fera un grand bien. Ce n’est pas facile cette période, c’est le moment pour nous de les soutenir encore plus et de leur montrer qu’il ne sont pas tout seul.

      Passe une agréable après midi et à bientôt

      Répondre
  • Vayron-Laurent 11 septembre 2017 à 14 h 49 min
    Bonjour Emeline,

    J’ai une amie qui avait les oreilles décollées. Durant notre enfance, elle portait des bandeaux puis à l’adolescence elle s’est faite opérer.
    Elle a beaucoup souffert… les techniques ont sans doute évoluer…
    Elle ne regrette pas… et porte aujourd’hui les cheveux courts <3

    Bises et bonne semaine,
    Christèle

    Répondre
    • Emeline 11 septembre 2017 à 16 h 47 min
      Coucou Christèle,
      Merci pour ton témoignage, l’astuce de jouer avec les accessoires comme le bandana est une bonne manière de se sentir libre l’espace d’une journée. Malheureusement, les enfants à cet âge ne sont pas délicats et j’imagine qu’elle en a souffert. Le principal est qu’elle est eue le courage de sauter le pas et qu’aujourd’hui elle est confiance en elle.

      Bonne semaine à toi aussi et à très vite

      Répondre
  • Céline (Iznowgood) 12 septembre 2017 à 11 h 10 min
    L’idée des coiffures est vraiment super, ça permet de s’accepter avec son “défaut”. Pas facile pour un enfant de se construire et de s’apprécier sous la critique des autres. Je ne suis pas maman mais c’est vrai que l’acceptation de soi est un message très fort à transmettre, et le plus tôt possible… Mais ça ne doit pas être facile ! Il y aura toujours quelque chose qui clochera aux yeux des autres…
    Répondre
    • Emeline 12 septembre 2017 à 11 h 43 min
      Coucou Céline,
      Je pense que c’est justement ça la clef ! Si une critique sur une particularité de son physique ne l’a jamais dérangé auparavant et qu’au contraire, il l’aimait bien. Il faut lui apprendre à prendre encore plus d’assurance et savoir se défendre pour montrer aux autres pourquoi à ces yeux elle est bien. Ces sont corps à près tout, à lui seul de juger le reste n’a aucune importance.

      Passe une agréable journée et à bientôt

      Répondre

Laisser une réponse