Des couches pour bébé sans risques pour la santé, c’est possible ?

Publié le 13 avril 2017

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un achat indispensable lorsque vient l’arriver de bébé. Je te partagerai ce que contiennent réellement les couches jetables et pourquoi ils faut arrêter de les utiliser. L’idée que des couches puissent être toxiques ne m’était jamais venus à l’idée. Pour moi, c’était forcément sain puisqu’on les utilisait pour nos bout’chou. Après avoir lu ce que contenaient nos protections intimes, je me suis vite rendu compte que l’industrie étaient capable du pire. Suite à une enquête menée par 60 millions de consommateurs, voici leurs résultats “Nos analyses, réalisées sur 12 modèles de couches jetables pour bébé, révèlent la présence de substances potentiellement toxiques dans la plupart des modèles, qu’il s’agisse de couches de marques leader ou de marques de distributeur, conventionnelles ou écologiques.” Ils sont donc trouvés des présences de glyphosate et du dioxine, qui sont des substances toxiques que je t’avais déjà parlé dans mon article sur les Cup menstruelle. Comme tu peux le voir, on en retrouve également dans les couches pour bébé, je t’explique à présent pourquoi ces substances sont dangereuses pour notre santé.

Le glyphosate est un ingrédient chimique, une substance active de l’herbicide, le fameux Roundup ! Tu vas te demander comment du dioxine peut-être présent dans des couches pour bébés ? Cela pourrait provenir de la fabrication des pesticides employés pour le coton ou bien de l’étape du blanchiment des fibres ou sur « les processus de purification de la pulpe de bois, qui sert à fabriquer la viscose ». La dioxine quant à lui est la substance la plus mortelle connue pour l’humanité, c’est un polluant organique persistant qui s’installent lentement et s’accumule dans le corps, elles font partie des perturbateurs endocriniens et peuvent provoquer selon l’OMS, des problèmes de procréation, du développement, léser le système immunitaire, interférer avec le système hormonal et causer des cancers, mais ce n’est pas tout ! Tu croyais que les couches étaient faites en coton ? Et bien non, en fait les couches sont faites à base de plastique, du polypropylene qui sont fabriqués a base de pétrole et le voile que tu vois sur les couches ( écologique ou classique) sont constitué de cellulose et sont pour certaines blanchis au chlore pour avoir un côte plus propre. Tu veux qu’on parle aussi de leur côté absorbant ? Pour avoir cet effet, on rajoute un joli gel chimique à l’intérieur.

Du coup, ils te restent deux options :

La première serait d’utiliser des couches biologiques certifiées sans chlore et à base d’amidon végétal comme par exemple la marque de couche love & green qui nous explique bien par leur schéma la composition de leur couche. Niveau économie, ce n’est vraiment pas top. Cela coûterait environ 2200 euros par enfant et niveau écologie, elles contiennent près de 50% de matières naturelles et biodégradables, soit près de 4 fois plus qu’une couche classique, mais ne peuvent pas être compostés (quand on sait qu’un enfant utilise environ 6500 couches jusqu’à la propreté, on se rend vite compte que les couches jetables sont un désastre pour l’environnement).

Pour ma deuxième option, je pense que tu l’as bien compris, je suis pour les couches lavables.

C’est plus sain, écologique et économique !

Les couches lavables telles que les Hamac sont saines, car elles présentent un risque 0, avec une composition sans aucune substance nocive, ni perturbateur endocrinien. Économiquement, cela te coûtera au maximum 700 euros si tu veux avoir plusieurs couches et accessoires afin d’avoir un grand stock pour ne pas devoir lancer une machine de dernière minute en urgence. Et si tu veux, tu peux même t’amuser à connaitre ton budget couches sur ce site : calculez votre budget et l’ impact sur la planète. Ensuite, il faut savoir qu’ils existent trois types de couches différentes : 

  1. Les TE1 (tout en une partie) : c’est une couche sur laquelle la partie imperméable est déjà associée ou cousue. L’ensemble doit être changé à chaque fois.
  2. Les TE2 (tout en deux parties): seul l’insert est détachable et donc peut être changé si la culotte n’est pas sale.
  3. Les TE3 : ( tout en 3 parties) : 1 culotte, 1 nacelle imperméable, 1 insert. Chacune de ces parties peut se détacher et être changé ou lavée indépendamment du reste.

Deux astuces : il faut laver trois fois les inserts avant de les utiliser pour la première fois pour une parfaite absorption (tu peux par exemple l’ajouter à tes machines de vêtements). Il existe également des voiles à 80 % biodégradables à ajouter à l’intérieur de la couche lavable, ça évite de tâcher la couche en cas de selles liquides. Lors du change de ton bébé, s’il y a une selle, tu peux jeter le voile au compost ou dans une poubelle. S’il n’y a rien ou que de l’urine, tu peux laver 2-3 fois le voile en machine dans un filet à linge délicat, car elle est composée de fibres tissées et donc résiste aux lavages.

Couche lavable taille unique ou multi-tailles ? 

Il existe deux types de modèles, les couches lavables taille unique qui sont évolutives de la naissance à la propreté et les couches lavables multi-tailles qui ont différentes tailles de couches selon les modèles à partir de la naissance jusqu’à la propreté. Parlons des avantages et des inconvénients pour chaque modèle :

Les couches lavables taille unique :

  • Avantages : elles sont ajustables de la naissance à la propreté grâce à un système de pressions supplémentaires et l’investissement se fait en une fois et durera jusqu’à sa propreté.
  • Inconvénients : une taille unique est plus épaisse qu’une taille 1, car elles sont évolutives. L’utilisation est plus compliquée et les couches lavables ne sont parfois plus réutilisable ou revendables, car leurs quotas de lavages est vite atteint durant l’utilisation du premier enfant.

Les couches lavables multi-tailles :

  • Avantages : l’ajustement est toujours parfait quel que soit l’âge de l’enfant, les couches sont donc plus fines pour la naissance, plus simple d’utilisation et peuvent servir pour le deuxième enfant ou se revendre.
  • Inconvénients : demande deux à trois modèles différents selon les marques

Quel est ton modèle préféré ?

Je trouve que la couche T-mac qui est une TE3 multi-tailles est l’idéale, car ce système est plus hygiénique, tu peux séparer la partie sale de la partie propre, bon pour la motricité grâce à la finesse de la couche et tu fais également plus d’économies pour trois raisons : tu as besoin de moins de culottes et elles durent plus longtemps, car elles sont moins souvent lavées. Tu fais moins de lessives, car tu n’as pas besoin de nettoyer l’ensemble, mais uniquement la partie sale. Tu peux l’utiliser pour le deuxième enfant ou les revendre plus facilement.

Comment on fait lors du change et pour nettoyer ? 

Lors du change si l’insert, la nacelle et/ou la culotte sont sales, tu peux les stocker dans un seau sans eau ou dans un sac imperméable jusqu’à 48h. Lorsque tu es prête à faire une machine, tri et rince les parties avec ” la petite commission”. Ferme, les scratch pour ne pas abîmer les vêtements et mets le tout dans la machine à laver en évitant de trop la remplir. Ajoute la lessive adaptée* et mets le cycle de lavage à 40°c avec un essorage de 800 tours. Il te reste plus qu’à bien étendre les insert pour qu’elle sèche plus vite.

*Si tu fais toi aussi ta lessive maison utilise le savon marius fabreBriochin ou Fer à cheval, ce sont les seules adaptés, car les autres ont un taux de glycérine trop important et peuvent encrasser les couches. Il existe également des lessives spécialement conçues pour les couches comme la lessive potion.  Et si tu veux savoir si tu peux utiliser ta lessive habituelle clique ici.

Pour le changer à l’extérieur, je fais comment ?

Si tu pars en voyage, au restaurant, en promenade, dans la famille, chez des amis bref à l’extérieur, une solution existe. Ce sont les inserts jetables ! 😀 Ils ne contiennent pas de gel super absorbant, ils sont sans chlore et sont biodégradable.

 Est-ce que je peux appliquer des crèmes ou du liniment ? 

Tu peux appliquer des crèmes pour le change uniquement lorsque ton bébé a la peau irritée. Le problème, c’est quelle sont tendance à déposer une pellicule de gras sur les absorbants lavables, ce qui favorise l’encrassage de la couche. Pour éviter cela, tu peux diminuer le risque en utilisant des voiles de protection. Le liniment, peut s’appliquer en fine couche seulement en utilisant également des voiles de protection.

Comment savoir et que faire si les couches sont encrassés ?

Pour savoir si une couche est encrassée, tu peux effectuer un test très simple. Tu fais tomber sur la couche un filet d’eau. Si l’eau est absorbée immédiatement ta couche est parfaite ; si l’eau perle à la surface, elle est encrassée !

Attention : une couche encrassée cause des fuites rapides, érythème fessier et/ou une odeur d’ammoniaque dès que bébé fait pipi. Pour les décrasser, il faut les nettoyer tous les 2 mois environs suivant la dureté de l’eau ou le calcaire. Voici la technique : place uniquement les inserts dans la machine à laver.Ajoute 3 cuillères à soupe de cristaux de soude dans le tambour et 30 cl de vinaigre blanc dans le bac à adoucissant. Programme avec un cycle long à 60°c . Refais le test et si cela ne fonctionne toujours pas, frotte les inserts avec du liquide vaisselle. Il faut que ça mousse. Puis rince à l’eau claire et repasse les en machine.

*n’hésite pas à me donner ton avis et me dire si toi aussi tu utilises des couches lavables pour ton bout’chou 😀

Aucun commentaire

Laisser une réponse