allaitement

28 mois d’allaitement et ça continue…

Publié le 2 décembre 2021

Aujourd’hui, je reviens après presque un an d’absence pour vous partager mon expérience unique et si précieuse sur mon allaitement maternel. L’arrivée de ma petite merveille qui va sur ses 28 mois demain a chamboulé mon quotidien de plusieurs façons.

allaitement

Comment mettre en place l’allaitement

La première chose importante que je souhaitais partager à travers cet article et la mise en place de la lactation. Je me souviens avoir passé des heures sur la toile à chercher des informations afin de ne rien louper et de mettre toutes mes chances de mon côté pour que cet allaitement soit réussi. Je ne voyais aucune autre option et j’étais déterminée !

Les différentes informations trouvées m’ont permis de savoir :
  • Pas nécessaire d’acheter un tire-lait (une ordonnance sera fournie le jour j pour en récupérer un en pharmacie) VRAI, mais besoin de précision
  • Pour booster la lactation prévoir en homéopathie du ricinus communis qui permet soit de stopper (30CH) soit d’augmenter ( 5CH) alors attention aux dosages ! VRAI
  • Acheter des soutiens gorges d’allaitement VRAI, mais plus de précision
  • Prévoir un coussin d’allaitement pour positionner bébé ( très utile c’est un indispensable pour les premiers mois) VRAI
  • Des coussinets d’allaitement pour les fuites ( et oui le temps que la lactation se met en place des fuites peuvent arriver ! ) VRAI 
  • La poitrine augmente considérablement de volume lors de la mise en place de la lactation ( chaleur, douleur ) après la naissance ? VRAI ET FAUX 
  • Ne pas proposer de tétine ou de biberons pour éviter la confusion seins tétine VRAI
  • Prévoir des langes VRAI
  • Prévoir un lit cododo pour plus de confort VRAI
Les choses que je n’avais pas anticipées sur les points précédents :
  • Tire lait pas nécessaire d’acheter ok ( j’ai eu le medela symphony), mais le kit à côté oui ! Le set comprend les doubles pompes et des téterelles de taille M . Il existe d’autres tailles en passant du S au XXL. Chose que je ne savais pas au départ, alors j’ai pompé et j’ai eu du mal à tirer, car évidemment, la téterelle n’était pas adaptée ! 
  • Acheter du galactogil pour booster la lactation, des tisanes allaitements/fenouils et de l’ovomaltine en barre
  • Manger du chou ou du persil peut faire stopper la lactation
  • Les soutien-gorge d’allaitement doivent être à la bonne taille pour plus de confort et de maintien. Mieux vaut attendre que la lactation se soit bien mise en place. 
  • Il est tout à fait possible d’avoir un démarrage de la lactation sans symptômes physiques tels que gonflements de la poitrine ou douleurs.
  • Les taches de lait maternel peuvent être tenaces sur les vêtements.  
  • Prendre rendez-vous les premiers jours avec une conseillère en lactation

Allaiter les premiers jours

Les premiers jours, je ne vais pas te mentir ça a été dur car, je n’arrivais pas à trouver la bonne manière de lui proposer le sein. Je me souviens avoir appelé plusieurs fois par jour une sage femme pour me montrer à nouveau comment faire. C’est le dernier jour qu’une des sage-femme a pris le temps et m’a montré exactement comment lui faire prendre le sein. 

Il m’a fallu juste un instant et tout était réglé, j’avais compris ! Ma fille pouvait se nourrir facilement sans stress, sans appréhension, sans fatigue, sans colère, sans tristesse. J’étais si fière et si heureuse d’avoir réussi, d’être autant déterminé pour n’avoir rien lâché. Du coup, je te laisse ce modèle pour que tu vois à ton tour une bonne prise du sein à adopter !

Image

 

Allaiter les premiers mois

De retour à la maison, j’ai pris rendez-vous directement avec une conseillère en lactation. Une chose que je te conseille de faire vivement avant, pendant et après la sortie à la maternité. Grâce à ses différents rendez -vous tu pourras avoir un vrai suivi, être guidé correctement en évitant un moment de stress. Ce rendez-vous, nous a permis de revérifier ensemble :

  • La prise du sein 
  • Proposer d’autres positions selon les situations 
  • Reparler du nombre de tétée donné dans une journée et prescrire un boost si nécessaire
  • Faire la méthode Brazelton pour apprendre à mieux communiquer avec son bébé

  • Reparler des différents pics de croissance qui surviennent ( 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois, 1 an) et les anticiper aux besoins

D’ailleurs, en parlant de pics de croissance, je tiens à te préciser qu’il ne tombe pas à dates fixes et qu’ils sont facilement reconnaissables. Ma fille pleurait beaucoup, réclamée sans cesse le sein, demandé davantage les bras ( alors qu’ont été déjà sur un BABI qui mérite un autre article) et dormait peu. Heureusement, cela dure quelques jours et n’est qu’un passage !

Allaiter la première année

La première année a défilé à une allure folle ! En l’espace de quelques mois, nous sommes passées par tellement d’émotions différentes avec l’allaitement. J’ai connu la peur de ne pas pouvoir gérer seule et comprendre ses besoins. Puis, est arrivée, je dois te l’avouer très rapidement la fatigue ou plutôt l’épuisement et heureusement le cododo m’a sauvée ! Ensuite, l’incompréhension d’entendre autour de moi que les bébés font déjà leurs nuits et que la mienne de son côté ce réveil toujours autant toutes les deux heures pour tétée depuis des mois ! Et viens une amie d’un ami, qui arrive et me rappelle que non, je ne suis pas toute seule et qu’elle aussi avec son allaitement en est au même stade que moi. Alors je compatis et je me sens enfin comprise et moins isolée.

Les mois défilent et nourrir ma fille à l’extérieur est devenu tellement plus simple comparé aux premiers mois ! En effet, je me revois gêné au début en essayant de faire tenir ce lange pour que personne ne voie un bout de ma poitrine. Dorénavant, je n’ai plus aucune gêne, et je m’adapte selon ma tenue du jour pour la nourrir en ayant plus besoin de ce tissu.

L’arrivée des un an de ma fille, m’a rendu fière en tant que maman. J’ai eu cette chance de l’avoir vu peu malade et je suis persuadée que lui avoir donné les meilleurs anticorps que je pouvais en l’allaitant y est pour beaucoup. C’est pourquoi, je te dirais qu’au bout d’un an l’allaitement est dure et magique à la fois. 

N’hésite pas à faire un tour dans ma rubrique ‘maternité’ pour en savoir davantage sur les produits et matériaux que je te conseille d’adaptés. 

Et toi, est-tu intéressé par un autre article à ce sujet ?

 

Aucun commentaire

Laisser une réponse